Le troglodyte

  • n.m. troglodyte (du grec trôglodutês, qui habite dans les trous). Personne qui habite une grotte ou une demeure creusée dans la roche.
  • Il est bien connu que "la France profonde est principalement constituée de spéléologues" (Le Chat - Geluck). Les Troglodytes de Novel, depuis trente ans, ne font pas mentir le dicton. Longtemps nous avons vécu en suivant le précepte qui affirme que pour vivre heureux, il faut vivre caché.
  • Mais l'envie de partager nos joies de spéléos est finalement, et c'est un bien, devenue la plus forte. C'est la raison d'être de ce blog. Qui que vous soyez, vous y êtes le bienvenu.

Où et comment nous trouver

  • - le vendredi soir au local : 15, Rue des Pommaries - 74940 ANNECY-LE-VIEUX
  • - par téléphone : 00 33 (0)4 50 46 71 20
  • - par mail : jfsuzz at gmail.com

Maillons rapides

Dimanche 6 février 2011

Présents sous terre : Jerry, Pascal, Jean-François Ray
Présents sur terre : Mireille, Daniel, Fredo.


Les mauvaises langues diront que nous nous sommes fait enfumer par Jerry. Sur ce coup, ils n'auraient pas tort. Je m'explique.
L'idée, très louable, de Jerry était de profiter du temps froid et du fort courant d'air pour faire un traçage à la fumée dans la partie amont. Le but avoué était de trouver une liaison directe entre la surface et le début du méandre de Roxeline. C'est vrai que ça remonte haut et la surface ne doit pas être loin. En surface, y'a plein de trous souffleurs. Mireille et Fredo étaient désignés pour scruter les lapiaz à la recherche de la mystérieuse fumée rouge.



Alors nous voilà trois compères d'infortune au sommet du puits d'entrée. Nous descendons tranquillou en faisant des photos dans la salle. La glace a formé des pénitents de toute beauté. Leur forme a même inspiré Jerry. A croire qu'il ne pense qu'à ça.....
Pour un peu, le Cercueil était bouché, la glace formant une barrière translucide.
Plus bas, re-quelques photos et nous filons au sommet du Puits Phanie. Nous avons rendez-vous avec la postérité à 13 heures tapantes.
Au début ça partait bien. Un fumigène avec sa fumée qui se barre en haut, nickel ! Puis un deuxième, un troisième et un quatrième, toujours impeccable, la fumée ne redescend pas. Ah. J'ai oublié de préciser qu'avec un temps aussi doux, le courant d'air, il est parti se faire dorer la pilule. Et même qu'il ne souffle pas franchement dans le bon sens.... Mais bon on y est, on y essaye et c'est ce qu'on y fait.
Au bout de cinq minutes, on voit bien un peu de fumée rouge qui descend mais pas grand-chose. Elle transporte une petite odeur de poudre qui nous rappelle les pétards de notre enfance.
C'est pas le tout, il est 13 heures passées et on a faim. Aussi on s'installe en bas du Puits Phanie. Mais là nous ne sommes plus seuls. Un brouillard rouge de plus en plus épais nous entoure. Je crois que là, on s'est fait prendre pour des jambons !
Avant de mourir asphyxiés mais pas le ventre vide, on plie et retour en faisant quelques photos puisque nous avons du temps. La fumée nous suivra jusqu'au Puits du Sultan.







Sortie vers 16 heures. Nous retrouvons au soleil l'équipe de surface accompagnée de Juan et Thérèse. Et puis pour finir la journée, nous faisons une visite de courtoisie aux anglais de l'Auberge Camélia pour nettoyer nos gorges bien rougies par l'exercice.
En tout cas une sortie bien sympa. On s'est bien amusé et c'est l'essentiel. Et puis l'amont, c'est bien cool pour y aller. Il faudra y retourner. Il y a encore des choses à voir et creuser.

TPST : 5h
Jean-François Ray

0 comments

Enregistrer un commentaire

Y'a des trous dans le Parmelan ?

Agenda

Creative Commons License Tout le contenu de ce site (textes, photos, vidéos et autres travaux originaux), à défaut de mention contraire, est couvert par une licence Creative Commons Paternité-Pas d'Utilisation Commerciale-Pas de Modification 2.0 France.

Notes

- DROIT D'AUTEUR : Il se peut qu'apparaissent sur ce blog des photos dont la source nous est inconnue, mises en mémoire sans précautions par l'auteur du présent blog à une époque où l'idée même qu'elles pussent reparaître sur internet ne l'avait même pas effleuré. Si vous reconnaissez l'une ou plusieurs d'entre elles comme vous appartenant, contactez-moi avant de nous faire un procès ! A votre convenance, je les enlèverai ou au contraire en identifierai précisément la source. Merci de votre compréhension.

- RESPONSABILITE : La spéléologie, bien que ne présentant pas plus de risques, lorsque pratiquée dans le règles de l'art, que n'importe quelle activité sportive en milieu naturel, n'en reste pas moins une activité exigeante, qui dans nos régions, n'est pas à la portée d'amateurs non informés et non formés. Il va donc de soi que les personnes qui viendraient à utiliser, pour leur propre usage ou pour celui de tiers, les informations qu'ils pourraient trouver sur ce site, le font sous leur propre responsabilité et ne sauraient, en cas d'accident de quelque type qu'il soit et quelles qu'en soient les conséquences, engager celle du GSTN ni d'aucun de ses membres.