Le troglodyte

  • n.m. troglodyte (du grec trôglodutês, qui habite dans les trous). Personne qui habite une grotte ou une demeure creusée dans la roche.
  • Il est bien connu que "la France profonde est principalement constituée de spéléologues" (Le Chat - Geluck). Les Troglodytes de Novel, depuis trente ans, ne font pas mentir le dicton. Longtemps nous avons vécu en suivant le précepte qui affirme que pour vivre heureux, il faut vivre caché.
  • Mais l'envie de partager nos joies de spéléos est finalement, et c'est un bien, devenue la plus forte. C'est la raison d'être de ce blog. Qui que vous soyez, vous y êtes le bienvenu.

Où et comment nous trouver

  • - le vendredi soir au local : 15, Rue des Pommaries - 74940 ANNECY-LE-VIEUX
  • - par téléphone : 00 33 (0)4 50 46 71 20
  • - par mail : jfsuzz at gmail.com

Maillons rapides

Samedi 20 Novembre.

Claude, Didier, Mireille et Alain dit Jerry.


Objectif du jour: retourner dans les Amonts du Sérail, pour tenter de trouver une suite dont l'existence semble à peu près évidente lorsqu'on consulte la topo, la certitude de son existence en étant de plus bien ancrée dans nos têtes après que l'un d'entre nous ait cru distinguer, lors de notre dernière visite, un intéressant départ de galerie.
Rendez-vous à sept heures du matin pour l'équipe devant l'église d'Aviernoz. Au premier grand virage de la route de l'Anglette, la neige nous arrête. Nous laissons le Berlingot là et chargeons tout le matériel dans le 4x4 de Claude, qui nous dépose, malgré la neige, juste avant les trois dernières épingles, nous faisant gagner une bonne heure de marche.

Nous chaussons les raquettes dans une neige qui scintille sous l'effet des premières lueurs de l'aube ,à peine voilée, direction le Sérail. Trois quarts d'heure plus tard, nous sommes devant l'entrée du gouffre et comme il ne fait pas très chaud, nous nous équipons sans tarder et fonçons sous terre. Il est neuf heures quand le gouffre, enveloppé d'un courant d'air aspirant et glacial tel un linceul mortuaire, absorbe le dernier d'entre nous. A partir de là, à chacun sa mission. Pendant que Claude et Didier vident le passage appelé "Le Cercueil" de la caillasse qui l'encombre, Mireille et moi remplaçons la corde du Moucharabieh. Cela fait, nous nous rassemblons en bas du Puits du Sultan et partons tous ensemble en direction de l'amont. Les flammes des acétos révèlent la vraie dimension de cette Voie Impériale que nous trouvons à chaque fois toujours aussi grandiose. Nous passons le Passage de l'Aga (aussi ventilé que les Vers Luisants pour les initiés) et arrivons bientôt au sommet du Puits Phanie, but de cette expédition.
Je sors le matériel de forage et après une rapide opération de rectification du tracé, nous pouvons enfin passer décemment le passage étroit que Seb avait franchi il y a deux ans de cela, à plat ventre dans la boue, passage derrière lequel il avait descendu un puits de douze mètres environ sans trouver la suite. Il avait cependant repéré un départ de galerie au sommet de ce puits, but de la sortie d'aujourd'hui. Après avoir planté un goujon au  plafond, me voici donc au sommet du fameux puits, endroit depuis lequel je peux entrevoir la fameuse galerie repérée par Seb. Le temps de planter deux autres goujons et j'en atteins l'entrée. Et là ... Oh ! Désespoir ! Ce n'est pas une galerie, mais simplement un très joli balcon concrétionné !!!
Tout ça pour ça ! 
Un peu dépités, nous redescendons le puits et en fouillons le fond, mais nous ne serons pas plus chanceux que Seb. Il faut se rendre à l'évidence : ce n'est pas là que nous trouverons une suite à l'Amont du Sérail. Déçus une fois de plus, nous déséquipons et ramassons tout le matériel, puis remontons lentement car bien chargés, vers la surface où la nuit nous attend. Encore trois quarts d'heures de descente dans une neige cristalline que nos acétos fatigués éclairent faiblement, pour retrouver le 4x4 qui nous attend sagement sous un gros sapin. 
Bilan : Nous avons passé neuf heures sous terre sans faire un seul mètre de pointe; nous nous sommes bien caillés les buuuuuuuur........... mais avec Didier, on s'est bien marré et surtout, avec Mireille, on a mangé des bonnes soupes bien chaudes avec pleins de croutons...
Et c'est ça qui compte, na !
Jerry
 
 
Acte de contrition de Seb
Merdddddde, j'étais sûr d'avoir vu une bien belle galerie. Je te jure Président, j'avais pas dit ça pour t'embourber d'erreur. Dommage, je pensais toujours à ce truc depuis le temps...

Bon ben voilà voilà voilà, je retourne donc me cacher au Veyrier, où j'étais encore aujourd'hui dans une désob bien sâle et humide, tout comme vendredi dernier d'ailleurs, et les semaines précédentes aussi et les mois précédents itou, etc....

Arvi
Seb


 ... et pardon d'Alain, dit aussi "Jerry il est bien, lui", dit encore "Président"

C'est pas de ta faute tu sais, je suis trop con. Je crois tout ce qu'on me dit, mais je ne t'en veux pas.
Bonne soirée
Jerry
 
 
 

0 comments

Enregistrer un commentaire

Y'a des trous dans le Parmelan ?

Agenda

Creative Commons License Tout le contenu de ce site (textes, photos, vidéos et autres travaux originaux), à défaut de mention contraire, est couvert par une licence Creative Commons Paternité-Pas d'Utilisation Commerciale-Pas de Modification 2.0 France.

Notes

- DROIT D'AUTEUR : Il se peut qu'apparaissent sur ce blog des photos dont la source nous est inconnue, mises en mémoire sans précautions par l'auteur du présent blog à une époque où l'idée même qu'elles pussent reparaître sur internet ne l'avait même pas effleuré. Si vous reconnaissez l'une ou plusieurs d'entre elles comme vous appartenant, contactez-moi avant de nous faire un procès ! A votre convenance, je les enlèverai ou au contraire en identifierai précisément la source. Merci de votre compréhension.

- RESPONSABILITE : La spéléologie, bien que ne présentant pas plus de risques, lorsque pratiquée dans le règles de l'art, que n'importe quelle activité sportive en milieu naturel, n'en reste pas moins une activité exigeante, qui dans nos régions, n'est pas à la portée d'amateurs non informés et non formés. Il va donc de soi que les personnes qui viendraient à utiliser, pour leur propre usage ou pour celui de tiers, les informations qu'ils pourraient trouver sur ce site, le font sous leur propre responsabilité et ne sauraient, en cas d'accident de quelque type qu'il soit et quelles qu'en soient les conséquences, engager celle du GSTN ni d'aucun de ses membres.