Le troglodyte

  • n.m. troglodyte (du grec trôglodutês, qui habite dans les trous). Personne qui habite une grotte ou une demeure creusée dans la roche.
  • Il est bien connu que "la France profonde est principalement constituée de spéléologues" (Le Chat - Geluck). Les Troglodytes de Novel, depuis trente ans, ne font pas mentir le dicton. Longtemps nous avons vécu en suivant le précepte qui affirme que pour vivre heureux, il faut vivre caché.
  • Mais l'envie de partager nos joies de spéléos est finalement, et c'est un bien, devenue la plus forte. C'est la raison d'être de ce blog. Qui que vous soyez, vous y êtes le bienvenu.

Où et comment nous trouver

  • - le vendredi soir au local : 15, Rue des Pommaries - 74940 ANNECY-LE-VIEUX
  • - par téléphone : 00 33 (0)4 50 46 71 20
  • - par mail : jfsuzz at gmail.com

Maillons rapides

Ce week-end de Pâques, nous avons repris le chemin du Gard et de Rochegude, où nous allons régulièrement tous les ans depuis quelques années nous remettre en jambes avant que ne débute la saison de spéléo, dès la neige suffisamment fondue sur le Parmelan. Cette année, l'objectif était un peu différent puisque nous allions y rechercher principalement des cavités facilement accessibles et d'une température moins glaciale que nos trous habituels pour nous perfectionner dans le maniement du matériel photo. Le but : apprendre à tirer le meilleur parti du matériel dont chacun dispose sur le moment.
Le temps humide depuis quelques jours nous a forcé à modifier quelque peu nos intentions de départ. l'Event de Peyrejal par exemple étant inaccessible, nous nous sommes rabattus sur la Courcalhère voisine, bien que là également, la montée des eaux ait rendu l'accès vers l'amont impraticable. La Goule de Sauvas, à l'ambiance trop humide pour travailler efficacement nous a incité à préférer la Fontaine de Champclos. La Salamandre, par contre, reste accessible quel que soit le temps et était le jour de notre venue, archi-fréquentée. Mais le volume en est tellement grand que chacun a pu trouver matière à expériences photographiques sans marcher sur les bottes de ses congénères.

Bref ! On arrive, le premier jour, intimement persuadés, que, vu nos antécédents, on n'est déjà pas mauvais, voire même qu'on est déjà bon et que ce stage de trois jours va nous rendre,,, euh, ... encore meilleurs. Et là, patatras. On allait voir ce qu'on allait voir ? Ça été tout vu. Enfin "vu" , il faut le dire vite. Combien de fois n’a-t-on pas entendu dans les rangs « P…, ça marche pu, je laisse tomber. Demain je vais voir les nanas de Spéléo-Féminin ! ». Les œuvres de nos artistes oscillant pour beaucoup entre le flou "flou" et le noir "noir", disparaissaient aussi vite de l’écran qu’elles y étaient apparues, poussées dans le néant par un doigt vengeur.
Pourtant, le lendemain, tout le monde était là, les déceptions de la veille oubliées. Moins de jurons, des coups de flashes dans toutes les directions, le métier qui rentre.
Le troisième jour, le sourire est revenu, on se montre avec fierté la photo qu’on vient de mettre en boite, on est presque des pros.
Manquait une quatrième journée !

Maintenant c'est l'heure des projets pour la saison à venir. Et cette fois, j'entends déjà d'autres jurons, du genre : "dis-donc, on avance ?.Parce que là, avec tes photos, tu commences à nous (Censuré) ... ".

Un grand merci de la part de tous à Lionel Thierry pour son calme, sa gentillesse et sa disponibilité.

Fullscreen

Vernissage en fin de saison !

0 comments

Enregistrer un commentaire

Y'a des trous dans le Parmelan ?

Agenda

Creative Commons License Tout le contenu de ce site (textes, photos, vidéos et autres travaux originaux), à défaut de mention contraire, est couvert par une licence Creative Commons Paternité-Pas d'Utilisation Commerciale-Pas de Modification 2.0 France.

Notes

- DROIT D'AUTEUR : Il se peut qu'apparaissent sur ce blog des photos dont la source nous est inconnue, mises en mémoire sans précautions par l'auteur du présent blog à une époque où l'idée même qu'elles pussent reparaître sur internet ne l'avait même pas effleuré. Si vous reconnaissez l'une ou plusieurs d'entre elles comme vous appartenant, contactez-moi avant de nous faire un procès ! A votre convenance, je les enlèverai ou au contraire en identifierai précisément la source. Merci de votre compréhension.

- RESPONSABILITE : La spéléologie, bien que ne présentant pas plus de risques, lorsque pratiquée dans le règles de l'art, que n'importe quelle activité sportive en milieu naturel, n'en reste pas moins une activité exigeante, qui dans nos régions, n'est pas à la portée d'amateurs non informés et non formés. Il va donc de soi que les personnes qui viendraient à utiliser, pour leur propre usage ou pour celui de tiers, les informations qu'ils pourraient trouver sur ce site, le font sous leur propre responsabilité et ne sauraient, en cas d'accident de quelque type qu'il soit et quelles qu'en soient les conséquences, engager celle du GSTN ni d'aucun de ses membres.