Le troglodyte

  • n.m. troglodyte (du grec trôglodutês, qui habite dans les trous). Personne qui habite une grotte ou une demeure creusée dans la roche.
  • Il est bien connu que "la France profonde est principalement constituée de spéléologues" (Le Chat - Geluck). Les Troglodytes de Novel, depuis trente ans, ne font pas mentir le dicton. Longtemps nous avons vécu en suivant le précepte qui affirme que pour vivre heureux, il faut vivre caché.
  • Mais l'envie de partager nos joies de spéléos est finalement, et c'est un bien, devenue la plus forte. C'est la raison d'être de ce blog. Qui que vous soyez, vous y êtes le bienvenu.

Où et comment nous trouver

  • - le vendredi soir au local : 15, Rue des Pommaries - 74940 ANNECY-LE-VIEUX
  • - par téléphone : 00 33 (0)4 50 46 71 20
  • - par mail : jfsuzz at gmail.com

Maillons rapides

Ablon ? Ah bon ...

mercredi 28 avril 2010

Petite sortie aujourd'hui pour Robert et moi. Vu les tonnes de neige qui couvrent encore le Parm, nous décidons d'aller jeter un oeil vers Ablon, histoire aussi de repérer de nouvelles voies d'escalade. Depuis longtemps, je voulais fouiner à l'entrée du vallon, sur son versant Ouest (côté vallon du Perthuis). Le coin est plutôt sauvage, abrupt... 
 
Nous avons exploré les falaises les plus hautes du versant, et là, nous sommes tombés sur ce magnifique porche, déjà visité par le SCA.

 
Soit dit en passant, les spéléos qui sont montés là-haut ont dû se faire des cuisses de nageuses soviétiques. Nous n'avons pas bien su déchiffrer l'inscription ; le trou est-il "terminé" ou en cours d'explo *? En tous cas, il y a de l'air ! Et on a repéré d'autres petites entrées éventuelles sur les côtés.



Le manque de temps ne nous a pas permis de visiter les lapiaz situés au-dessus...Une prochaine fois....
Pascal
*ndlr : porche exploré en 1988 par l'ASCG (X terminé) repris en 1994 par le SCA  

Rèponse de Dominique Geslin du SCA :
Oui, c'est le Trou du Fossile....quelques kilos de saucisses et ma jeunesse.
Au bout de 20 mètres, la galerie bute sur une trémie que nous avons désobée. On parvient au dessus du dit amas de blocs avant de remonter à quelques mètres de la surface.
On n'a jamais pu trouver la suite de la galerie ( enfouie sous les blocs ). Les prospections au dessus nous on permis de découvrir le TQQ (Trou Qui Queute). On arrive à quelques mètres d'une jonction, mais la salle terminale est un cloaque immonde....a coté, le Nutela des Ratoulives c'est de la rigolade.
D'après Phil Cardin, aucun espoir par cet ancien conduit qui court a l'heure actuel au maximum à 20 m de la surface. A l'époque, on a même passé la falaise au crible en tapant des rappels.
Reste que l'entrée est majestueuse
.

(publié dans Spéléalpes n° 17)

0 comments

Enregistrer un commentaire

Y'a des trous dans le Parmelan ?

Agenda

Creative Commons License Tout le contenu de ce site (textes, photos, vidéos et autres travaux originaux), à défaut de mention contraire, est couvert par une licence Creative Commons Paternité-Pas d'Utilisation Commerciale-Pas de Modification 2.0 France.

Notes

- DROIT D'AUTEUR : Il se peut qu'apparaissent sur ce blog des photos dont la source nous est inconnue, mises en mémoire sans précautions par l'auteur du présent blog à une époque où l'idée même qu'elles pussent reparaître sur internet ne l'avait même pas effleuré. Si vous reconnaissez l'une ou plusieurs d'entre elles comme vous appartenant, contactez-moi avant de nous faire un procès ! A votre convenance, je les enlèverai ou au contraire en identifierai précisément la source. Merci de votre compréhension.

- RESPONSABILITE : La spéléologie, bien que ne présentant pas plus de risques, lorsque pratiquée dans le règles de l'art, que n'importe quelle activité sportive en milieu naturel, n'en reste pas moins une activité exigeante, qui dans nos régions, n'est pas à la portée d'amateurs non informés et non formés. Il va donc de soi que les personnes qui viendraient à utiliser, pour leur propre usage ou pour celui de tiers, les informations qu'ils pourraient trouver sur ce site, le font sous leur propre responsabilité et ne sauraient, en cas d'accident de quelque type qu'il soit et quelles qu'en soient les conséquences, engager celle du GSTN ni d'aucun de ses membres.